AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aire d'envol 8-bis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Werner und Olaf

avatar

Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 29/11/2007

MessageSujet: Aire d'envol 8-bis   Jeu 29 Nov - 12:27

Il était vingt-et-une heures précise quand leur mystérieux client, ponctuel, achevait de gravir l'escalier metallique en colimaçon et posa pied sur le promontoir chromé de l'aire d'envol 8-bis, là où les deux compères avaient pour habitude d'accoster, si tant est qu'il s'agît là du terme adequat pour stipuler l'aterrissage d'un zeppelin.

La 8-bis était la plus vaste des aires. Elle eut pu accueillir deux voire trois appareils. Mais Werner et Olaf étaient des vétérans de l'aéronautique et outre le respect que leur devaient, du fait de leur longue expérience commune, leurs collègues plus âgés, ils étaient en plus riches : et ça n'avait pas été trop difficile pour eux de s'adjuger l'exclusivité de l'endroit, et le prestige qui va avec, en soudoyant pécunièrement les bonnes personnes.
Werner et Olaf ne quittaient leur aire personnelle que pour partir voltiger. Le plus souvent, ils convoyaient des familles bourgeoises désireuses de se déplacer d'un point à un autre de Sipra sans avoir à subir les aléas de la circulation terrestre. Ce service de transport privilégié leur assurait les grâces de leurs obligés, et des émoluments enviables. Ainsi, ces trente années aux commandes du vieux Flibbo les avaient promus à une proche et grassouillette retraite.

Flibbo était chaud. Werner avait fait démarrer les cinq moteurs du zeppelin une bonne demi-heure avant que n'arrive leur client du soir. L'engin lévitait déjà au dessus de la piste, solidement ancré, et Olaf qui était resté seul sur terre afin d'accueillir leur patenteur, s'avança à la rencontre de ce dernier.


<< Guten abend, cher monsieur.
- Bonsoir. Etes-vous prêt à me conduire ?
- Jawohl. Mon camarade Werner a fait chauffer les turbines. Foulez-fous grimper, che fous prie ? WERNER ! Balance-nous l'echelle, schnell !
>>

Werner balança l'échelle aussi schnell qu'il put.

Le client grimpa, suivi d'Olaf qui, une fois à bord, installa leur commanditaire sur un confortable siège dans une cabine du zeppelin qui était matelassée et capitonnée, de manière à ce que le bruit des machines ne l'indispose pas.
Puis il retourna à l'echelle afin de la remonter, et il rompit le cable qui maintenait jusqu'à présent le véhicule volant dans l'immobilisme. Werner n'avait pas bougé de son poste, concentré : et il fut paré à manoeuvrer dès que le zeppelin fut libéré de son attache.

Olaf entra dans le poste de pilotage de Werner.


<< Ach ! Mein Freund, tout celà ne m'enchante guère. La petite firée te ce soir pourrait bien nous coufrir d'or comme d'oppropre !
- De l'eau propre ?
- Nein ! Oppropre, pon sang !
- Ja ja. Che sais que c'est risqué, ce petit train-train, mais ce monsieur-là paye très pien, on n'a pas le choix.
- Mmmm. Ca m'ennuit un peu quand même. Pon, d'après toi, il nous faut compien de temps pour le mener à destination ?
- Ach... L'Île Staple, on y fa pas soufent. Et puis c'est pien gardé, même dans les airs. Disons deux heures ! Fa annoncer ça à notre hôte.
- Jawohl.
>>

Olaf retourna dans la carcasse du zeppelin, et toqua à la porte de la cabine de son passager. A cause du bruit infernal des machines, il n'escomptait pas entendre une invitation à entrer ou à déguerpir. Il ouvrit donc.

<< Mein Herr. Che fiens fous dire que nous arriferons dans deux heures, me dit mon collèque. Foulez-fous un ferre de schnapps, ja ?
- Non merci. Disposez.
- Ja. Hum. Une dernière chosse ! Nous sommes opligés de consigner l'identité de nos voyacheurs. Ne m'en foulez pas si che fous demande fotre nom ?
- Wong. Et maintenant, ne m'ennuyez plus jusqu'au terme de notre périple. >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aire d'envol 8-bis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Des projets pour refaire l'image de l'aire métropolitaine
» Al Qaida aurait la bombe nucléaire
» Un enfant oublié sur une aire d'autoroute...
» Aire d'entrainement "Tokkun" de Raidan
» premier envol [PV : Alyss]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sipra :: Hors et Abords de la Cité :: Aires d'Envols-
Sauter vers: