AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les Quais Souterrains, avant le départ..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le Condamné



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Les Quais Souterrains, avant le départ..   Sam 14 Avr - 4:46

Qu’est-ce qu’un Condamné ?

adj. et N. (V. Condamner) .
1° Que la justice a condamné à une peine. Un innocent condamné. - N. un condamné. V. Bagnard, Banni, Détenu, Repris (de justice). Condamné à mort. La charrette des condamnés. La cigarette du condamné

Condamné ? Repris de justice ? NON et NON. Bagnard ? encore MOINS ! Et pourtant.. La charrette des condamnés.. Je suis dedans.. En ce temps de modernité, de gloire, d’apathie, de décadence, on ne nous traînent plus en charrette. Non..Non nous sommes dans un endroit plus lugubre, plus effroyable, on n’en voit pas le bout.. Nous sommes proches de la mort.. nous sommes condamnés et je suis condamné.. tu le sais.. Les rescapés, les miraculés, ceux qui se sont extirpés des mains de la froide et inévitable fatalité l’ont dit.. Ils voyaient une lumière blanche.. À croire que cette foutue lumière est réservé à ceux qui n’ont rien à se reprocher.. Nous tout ce que l’on peut distinguer au travers de ces raies lumineuses c’est un mur en béton et les gardiens. J’ai peur Howard j’ai peur.. Non de la fatalité, mais de ce qui va m’arriver avant.. Les courbes de la rouille dessinent des arabesques dans l’intérieur des wagons.. ils sont aussi que le temps.. Les autres détenus aussi se taisent.. Je crois qu’ils tremblent autant que moi.. Tu sais Howard? cette cigarette.. je ne l’ai même eue.. cette dernière cigarette.; La dernière c’est avec toi que je l’ai fumé.. au Troy coffe non ? Le café où tu m’avais donné rendez-vous.. À quand tout cela remonte ? La semaine dernière ? Non.. Rah.. Le temps n’est plus rien pour nous, rien à part le décompte du restes de nos vies. J’ai beaucoup réfléchis tu sais, en cellule on n’a que ça à faire. Je veux que tu explique tout à Martha. Raconte lui ce qu’il m‘a fait le salop, je sais que tu ne me crois pas et je ne t’en veux pas. Coupable à tes yeux je le suis et je le resterai tu me l’a dis.. ça aussi je m’en souviens.. Mais tu a été là jusqu’à ce qu’on m’enlève aux miens. ça , ça je ne l’oublierai pas. Je sais je parle comme si j’étais déjà mort, mais tu sais ce qu’on dit. Personne ne revient du tunnel. Les gardiens crient, les roues du train se mettent à marcher.. Je tends ce bout de papier au gardien qui vient verrouiller le wagon. Je lui ai juré que tu le payerais.. SI tu ne veux pas demande à Martha, elle le fera.. La seule chose que je te demande c’est de parler à mon avocat. Il t’en apprendra plus sur ce qu’il m’est arrivé. Pourquoi tu le ferais ? Parce que la dernière volonté d’un homme ça ne se refuse pas..

“ 10 981 ! bouge toi un peu tu m’écrase le pied !”

*Je me pousse et me colle à mon voisin de droite.. 9 743. Nous sommes entassé comme des bêtes, un amas de lambeau de chair couvert par un uniforme rayé noir et blanc. Informe bête souffrante et apeurée que le plus brave n'oserai approcher, si galeuse que le plus croyants des médecins jugerait incurrable. Le peu d’air à suffit à calmer les prisonnier les plus endurcis. Le train prend de la vitesse, les raies de lumières défilent si vite que l’on est obligé de fermer les yeux...*

Passer d'inspecteur à condamné.. quel parcours étrange.. Hum ? Une brise légère provoque un frissonnement général.. 12 657 et 07 489 prient.. j'entends leurs suppliques au Tout-Puissant.. Est-ce réellement nécessaire.. " Ce sera rapide et indolore !" Je les rassure.. Au fond de moi je me doute que l'on ne se donne pas autant de mal pour envoyer des taulards aussi loin juste pour les éliminer. Un fluide chaud transperce mes vêtements, 26 347 vient de s'uriner dessus; c'est un nouveau ça se voit, les anciens les 10 000 et les 1000 sont dénués de tout sentiments. Homme ou bête la question ne se pose plus. La prison nous a enlevé ce qui nous restés, ce quelque chose qui nous rattaché à l'humain. Les nouveaux ne le savent pas. Celui là aura moins souffert..

*Je commence à penser que je suis aveugle depuis combien de temps ai-je les paupières closes ? un heure ? deux ?.. J’entreouvre les yeux, les lumières blafardes dansent aux dessus de nos têtes. Elle deviennent de plus en plus blanches, elles me font mal au crâne. Mais ?! *

Le train disparaît dans une lumière intense. Une nova lumineuse engloutie le train et ses occupants. Plus personnes ne les reverra. Anonymes désormais, effacés, inexistants.
Rayés à tout jamais de la surface de Sipra..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Quais Souterrains, avant le départ..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'arrivée avant le départ
» départ assis...
» Manipulations avant, pendant et après le coup de 2004.
» Vraie Raison du Départ de Batista
» " Féeries de lumières de l'Avant-NOËL "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sipra :: Hors et Abords de la Cité :: Tunnel des Exils-
Sauter vers: